Utopsy
Clinique et politique

Séminaires / Soirée UTOPSY

mardi 3 janvier 2017

Cher.e.s utopsystes,

Pour la prochaine séance, le lundi 16 janvier 2017 à 20h30 au 27 rue des Bluets à Paris (Metro Ménilmontant ou Père Lachaise, entrée libre et gratuite), nous proposons une soirée autour de l’histoire et des pratiques actuelles de désaliénation permises par les associations loi 1901, que ce soit dans les secteurs de psychiatrie générale que dans la cité, animée par Benjamin Royer et Mathieu Bellahsen d’Utopsy.

Un double mouvement paraît traverser la psychiatrie déségrégative actuelle.
D’un côté le rôle des associations "historiques" au sein des établissements publics de "santé mentale" semblent perdre de l’importance que ce soit dans leurs dimensions thérapeutique, symbolique et culturelle. Le rôle de la liberté d’association et de l’espace de jeu qu’elles ouvrent, leur capacité à transformer l’ambiance des services et des liens entre les patients, les soignants et la société, s’amenuisent à mesure que les formes instituées prennent le pas sur les processus instituant ; à mesure également que s’affaiblit la critique - notamment portée par les pratiques - des hiérarchies toujours plus rigides qui nous gouvernent.
D’un autre côté, depuis quelques années, des initiatives collectives qui tentent de faire et de penser le soin et l’accompagnement autrement, se rencontrent, se rassemblent. Ces tentatives aménagent de nouvelles circulations entre les institutions, la cité, les patients et les soignants partie prenante de ce mouvement. Citons l’association HumaPsy, le collectif Encore Heureux au Mans, les Nouveaux Cahiers pour la folie, les forums interclubs à Reims (2015), à Chambord (2016) et bientôt à Gennevilliers (2017), la création du TRUC (Terrain de Rassemblement pour l’Utilité des Clubs), la Commission Psy soins accueil dans le cadre des nuits debout etc.
De cet agir commun, fondé dans le partage et à partir de points d’amitié, émerge de nouvelles formes de possibles.
De même, dans la cité se créent des associations qui témoignent de nouvelles façons de s’associer pour créer d’autres rapports politiques entre usagers, familles, soignants et citoyens intéressés.
Nous pourrions citer le travail réalisé dans le champ de l’autisme par des associations comme « La Main à l’Oreille », le Rassemblement pour une Approche des Autismes Humanistes et plurielle (RAAHP). Nous pourrions également citer le rôle du CRPA dans la lutte des psychiatrisés à faire valoir leurs droits et à créer, à partir de combats juridiques, de nouvelles configurations dans les pratiques.

Toute cette vitalité, "cette seconde peau" démocratique comme la décrivent Dardot et Laval (Ce cauchemar qui n’en finit pas, La Découverte, 2016) peut concourir à penser certaines impasses du temps présent. Parions qu’à ce niveau minimal, nécessaire, s’auto-institue la possibilité d’un autre imaginaire pour la société (Castoriadis).

Dans la suite de cette soirée, l’association Et Tout et Tout vous invite le lendemain, mardi 17 janvier 2017 à la présentation du numéro 3 du journal "Et Tout et Tout" à la librairie l’atelier à 20h (2 bis rue du Jourdain). Ce journal est issu d’un groupe créé au CATTP d’Asnieres sur Seine (pôle de psychiatrie 92G02) et sur l’unité d’hospitalisation du secteur à Moisselles. Il a donné naissance à l’association Et Tout et Tout dont l’objet inscrit dans les statuts est "d’humaniser la psychiatrie et la société"... L’association est d’ailleurs partie prenante dans la co-organisation du troisième forum interclub au T2G de Gennevilliers en juin 2017. Cette soirée sera l’occasion d’une rencontre avec la radio "Bruit de Couloirs" du GEM de Saint Denis, la Radio Sans Nom du CATTP d’Asnieres sur Seine et le journal "Petit Caillou" du club thérapeutique "Trouble Fête" à Villiers sur Marne.

Quelques jours plus tôt, le samedi 14 janvier de 14h à 19h se tiendra une réunion forum à l’appel du collectif des 39 à La Parole Errante à Montreuil dont nous vous transmettons l’argument ci-dessous.

Tous nos vœux utopsystes pour 2017 !

Utopsy
www.utopsy.fr
utopsys@yahoo.fr

Réunion Forum
le 14 janvier 2017

A l’initiative du Collectif des 39.
http://www.collectifpsychiatrie.fr/

Chers collègues et amis,

La mobilisation initiée par plusieurs associations de familles avec des professionnels engagés vient de remporter une belle victoire contre le projet de résolution du député Daniel Fasquelle. Cette victoire est importante à plus d’un titre : elle témoigne que nous pouvons faire reculer au moins d’une façon provisoire les forces obscurantistes et faire avancer l’idée d’une psychiatrie humaniste et relationnelle, plurielle dans ses approches, ouverte sur la dimension du soin psychique. Cette psychiatrie est celle pour laquelle le collectif des 39 milite en refusant depuis sa fondation en 2008 la criminalisation des malades, l’isolement et la contention. Ce sur quoi nous avons insisté dans tous nos appels et pétitions successifs depuis 2008, en étant très tôt rejoints par des patients regroupés dans l’association Humapsy, et des familles regroupées dans “le fil conducteur” dans l’après-coup des Assises de la psychiatrie et du médico-social de 2013. Des Assises où nous avions déjà lancé l’appel des 1000 contre le précédent plan autisme.
Or la situation de la psychiatrie ne cesse de se dégrader :
Les lois qui s’empilent vont toutes dans le même sens : déni de la spécificité du soin psychique, falsification systématique de l’importance du fait psychopathologique, accroissement de la bureaucratie gestionnaire, diminution des coûts, liquidation de ce qui subsiste de la politique de secteur. Sous couvert de « démarche qualité » et d’accréditation bien « pensante », pilotées par la HAS, les pouvoirs publics mettent en œuvre des dispositifs contraignants contraires à l’engagement, à l’initiative et à la responsabilité des professionnels ; laissant peu de place à l’invention et à la créativité indispensables à tout processus de soin. Tout cela aboutit à une constante : traiter des maladies ou des symptômes sans tenir compte du sujet souffrant et en dernière analyse abandonner des malades (à la prison, à la rue et dans les familles démunies).
Sous couvert des recommandations de la HAS, une science d’état tente de se mettre en place, portant une atteinte insupportable à la liberté de prescription comme à la liberté de choisir ses soins. Les derniers avatars de cette politique (plans autisme, loi santé, circulaire Neuville, rapport Laforcade, projet de résolution Fasquelle etc..) nous confirment qu’un formidable processus destructeur de cette psychiatrie humaniste (cf. le titre du dernier livre de Pierre Delion) que nous souhaitons est en ordre de marche. Projet de démantèlement que François Fillon, à la suite des primaires de la droite et du centre, s’engage dès maintenant à mettre en acte de façon explicite et expéditive s’il est élu .

Le maintien de la spécificité de la psychiatrie passe par le projet d’une loi cadre ; alors débattons ensemble d’un tel projet de loi pour une psychiatrie humaine. Une loi réaffirmant une conception du soin psychique fondée sur le soin relationnel, articulant continuité et proximité.
Résister c’est inventer, inventer c’est résister : Comment ?
Le collectif des 39, après avoir apprécié le succès du meeting enfance qu’il a organisé le16 octobre à Montreuil (500 participants),mais aussi la réussite des associations ( RAAHP, la Main à l’oreille, CAP) qui se sont battues contre le projet de résolution Fasquelle, fait le constat suivant : il est sans doute temps que tous les acteurs (collectifs et associations de soignants, de parents, de patients…) puissent se rencontrer pour d’une part échanger sur l’analyse de la situation actuelle, et d’autre part réfléchir à une action commune de grande envergure.
Déjà a été évoquée la tenue d’une assemblée instituante pour une psychiatrie humaniste.
Pour toutes ces raisons, nous vous proposons de nous retrouver pour « un forum d’échanges » le samedi 14 janvier de 14 à 19h à Montreuil à « la Parole errante ».



SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Gornety based on an idea from AA Studio sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License